Publié en mai 2011

Analyse des besoins

La première étape de la conception consiste à analyser la situation pour tenir compte des contraintes, des risques et de tout autre élément pertinent et assurer un ouvrage ou un processus répondant aux besoins du client.

À cette étape, l’ingénieur doit accomplir les principales actions suivantes :

 

.

 

Connaître le contexte

Cette activité permet à l’ingénieur de bien comprendre le contexte du moment et d’obtenir de l’information supplémentaire permettant d’en élargir les horizons ou de tenir compte des considérations futures.

La source principale d’information étant généralement le client lui-même ou l’employeur, il ne faut pas hésiter à poser des questions à cette personne pour obtenir des renseignements utiles. Ceux-ci sont parfois si évidents pour le client qu’il n’a tout simplement pas pensé à les mentionner.

En parallèle, l’ingénieur cherche de l’information supplémentaire en se documentant sur le sujet. Il visite généralement le site de l’ouvrage et l’équipe de conception. Au cours de cette visite, l’ingénieur peut effectuer des mesurages, prendre des photos et réaliser différents tests. Plusieurs visites pourraient être nécessaires.

Déterminer les besoins et les contraintes

Une fois mis en perspective avec le contexte, les besoins réels du client permettent de redéfinir ou de valider ceux que ce dernier a proposés. L’ingénieur devrait structurer les besoins par degré d’importance ou par thèmes, afin de mieux cerner à quelle étape de la conception ces besoins doivent être pris en compte.

L’ingénieur, en collaboration avec le client, doit également établir les contraintes susceptibles de nuire à l’atteinte des objectifs par l’ouvrage ou le processus.

L’ingénieur ne doit pas se limiter aux contraintes physiques, techniques et économiques. Il doit aussi élargir sa vision et tenir compte des contraintes environnementales, humaines, sociales, légales et de tout autre élément pertinent.

 

Déterminer les paramètres de conception

Pour répondre aux besoins, l’ingénieur doit déterminer les paramètres de conception à partir des mesures prises sur le site de l’ouvrage ou du processus, de l’information technique disponible et de son expérience. L’ingénieur doit être réaliste quant au nombre de paramètres.

 

 

L’ingénieur devrait également considérer le développement durable comme un critère de conception en soi, tant au stade de l’ingénierie préliminaire qu’à celui de l’ingénierie détaillée. Pour en savoir plus, consulter la section Développement durable.

 

Préparer le cahier des charges (ou plan de travail)

Les étapes précédentes permettent à l’ingénieur de proposer au client un cahier des charges réaliste et convenant à ses besoins, dans lequel il décrit de façon claire et précise les tâches à effectuer et une évaluation du temps pour les accomplir.

 

 

De plus, cet exercice permet à l’ingénieur d’évaluer adéquatement l’envergure du mandat de conception et de vérifier s’il a toutes les compétences pour le réaliser ou s’il devra recourir à des ressources externes, en accord avec son client.

 

Le contenu d’un cahier des charges peut varier considérablement, selon :

L’exemple qui suit illustre le contenu typique d’un cahier des charges pour la réalisation de travaux de voirie.

1.      Le contexte

2.      Le mandat

3.      Liste des matériaux fournis par le client

3.1.            Matériaux neufs

3.2.            Matériaux usagés

4.      L’examen des lieux

5.      Les points d’accès à l’emprise

6.      La description du projet

6.1.            Les travaux de préparation

6.2.            Les travaux principaux

6.2.1.      Travaux – partie 1

6.2.2.      Travaux – partie 2

6.2.3.      Travaux – partie 3

7.      Les contraintes

8.      Le devis détaillé

8.1.            Spécifications techniques des éléments no 1

8.2.            Spécifications techniques des éléments no 2

8.3.            Spécifications techniques des éléments no 3

8.4.            Spécifications techniques des éléments no 4

8.5.            Le contrôle de la qualité des matériaux et de la main-d’oeuvre

8.6.            L’échéancier directeur du projet

8.7.            Accès au chantier par le personnel et les sous-traitants

8.8.            Bureau de chantier

8.9.            Vérification des rails et de la géométrie de la voie

9.      Les biens livrables

9.1.            Liste des ouvrages

9.1.1.      Bâtiment no 1

9.1.2.      Stationnement

9.1.3.      Éclairage

9.2.            Liste des documents : études, plans et devis, plans tels que construits, copie de toutes les études et de tous les rapports de laboratoire, d’essais et de contrôle de qualité

Les types d’annexes suivants peuvent aussi se trouver dans un cahier des charges :

Annexe A – Plans existants

A1 – Plan général de l’emprise

A2 – Plans cadastraux

A3 – Plans de détails

Annexe B – Structure organisationnelle du projet

Annexe C – Entente de confidentialité

Annexe D – Rapports et études existants sur l’état des lieux

Annexe E – Rapport : étude environnementale

Annexe F – Installation d’éléments particuliers

Annexe G – Normes CFCP – Signalisation dans l’emprise

Annexe H – Échéancier directeur général

Annexe I – Tableau de conversion

Annexe J – Plan montrant l’alignement