Publié en mai 2011

Conception préliminaire

Une fois le concept défini et choisi, l’ingénieur procède à l’étape de la conception préliminaire, aussi appelée ingénierie préliminaire, au cours de laquelle les paramètres de conception sont optimisés en fonction des objectifs et des besoins du client. Dans des cas complexes, l’ingénierie préliminaire est divisée en étapes à précision progressive. Il est impératif de documenter non seulement les calculs et les résultats eux-mêmes, mais aussi d’expliciter le cheminement logique de la conception.

À cette étape, l’ingénieur doit prendre soin d’exécuter les principales actions suivantes :

 

 

Base de la conception

L’ingénieur subdivise la conception en suffisamment d’éléments pour atteindre le degré de précision exigé par le mandat et le projet. Il détermine la valeur des paramètres de chaque élément de conception en se basant sur des calculs, des simulations, des essais, des mesures, etc.

L’ingénieur apporte un soin particulier à ne pas négliger d’éléments majeurs et veille à bien expliciter le cheminement logique de la conception de chacun des éléments et de leurs interactions.

Calculs

 

 

Si nécessaire, l’ingénieur organise les calculs sous une forme explicite afin d’en faciliter la compréhension et l’interprétation. Il peut, par exemple, les regrouper par thèmes ou par variables.

L’ingénieur peut alors s’assurer plus facilement que les calculs sont complets et valides et que la logique est respectée. Si une méthode statistique est utilisée pour éliminer les résultats douteux ou que d’autres opérations de transformation sont appliquées, l’ingénieur doit les expliciter et en justifier le besoin.

Les calculs incluent tous les documents permettant leur reconstitution (références, courbes caractéristiques, données de base, estimations, articles de normes ou codes, etc.).

L’ingénieur s’assure de la validité des moyens dont il se sert pour faire ses calculs, par exemple, en procédant à un ou plusieurs calculs manuels ou en se renseignant sur la rigueur et la qualité technique des logiciels utilisés, le cas échéant. Il assume, bien entendu, la responsabilité des erreurs qui peuvent en découler.

Lorsque les calculs sont terminés, l’ingénieur devrait procéder lui-même à une vérification de leur rigueur et de la pertinence des données utilisées. Une vérification par un autre ingénieur possédant les compétences et les connaissances requises pourrait être demandée. Différentes situations nécessitent de faire vérifier le travail d'un ingénieur par un autre ingénieur. Ces situations peuvent être les suivantes : exigences du client, exigences des procédures de qualité de l'entreprise ou la complexité du projet.

 

Plans

Le résultat d’une conception préliminaire se traduit généralement par sa représentation graphique sous forme de plans ou de dessins. Sont considérés comme des plans ou des dessins :

Le niveau de détail des plans préliminaires est limité pour illustrer l’essentiel de la conception.

L’ingénieur établit et tient à jour une liste des plans et du contenu sommaire de chacun, incluant l’historique des versions.

Coordination interdisciplinaire

Dans le cas où plusieurs professionnels ou domaines sont retenus pour le même projet, l’ingénieur veille à ce qu’une personne soit désignée pour réaliser la coordination interdisciplinaire. Cette coordination inclut notamment la coordination finale des plans.

Revue de conception

Selon la situation, cette étape a lieu généralement lorsque :

ou

L’objectif est de permettre la mise en commun des divers avis sur des éléments particuliers et d’en assurer l’intégration.

 

Rapport d’ingénierie préliminaire

L’ingénieur s’assure que les changements de la revue de conception ont été pris en compte au moyen d’un système de révisions, lesquelles peuvent prendre la forme de procédures de contrôle qualité.

L’ingénieur produit une version finale du rapport d’ingénierie préliminaire en y joignant les plans et, généralement, une estimation préliminaire des coûts de réalisation et des échéances. Cela permet au client de prendre une décision éclairée concernant la poursuite du projet.

Les plans portent la mention « Version préliminaire – émis pour commentaires ». Il est également recommandé d’inscrire sur les plans que ces derniers ne sont pas destinés ou ne doivent pas servir à la construction, à l’installation ou à la fabrication, selon le cas.