Publié en mai 2011

Établir les données et les hypothèses

Cette étape de préparation à l’analyse elle-même permet de faire la collecte des données. Les efforts fournis par l’ingénieur à cette étape mènent à une meilleure évaluation des inconnues et à la formulation d’hypothèses plus réalistes.

À cette étape, l’ingénieur doit accomplir les principales actions suivantes :

 

 

Effectuer une recherche bibliographique

Une recherche bibliographique :

La recherche bibliographique ne se limite évidemment pas aux livres et aux périodiques. Elle doit être étendue, entre autres, à Internet, aux contacts professionnels de l’ingénieur ainsi qu’aux mandats et aux projets achevés.

 

Collecter les données sources

L’ingénieur doit garder à l’esprit que les données sont les ingrédients du processus d’analyse. Il doit donc juger de leur qualité, de leur pertinence et de leur domaine d’application avant de les utiliser.

Dans la mesure du possible, l’ingénieur prend une copie des données et les classe au dossier. Il ne conserve que les données utilisées ou nécessaires à une bonne compréhension de l’analyse.

Quand le mandat requiert une quantité importante de données, l’ingénieur dresse un registre répertoriant les données ainsi que leurs sources adéquatement référencées.

Quand une donnée est le résultat d’une discussion avec un collègue ou un contact professionnel, l’ingénieur documente cet échange et indique clairement :

Poser les hypothèses et valider avec le client

L’ingénieur qui se heurte à un manque de données pour répondre à une question émanant du processus d’analyse doit alors poser une ou plusieurs hypothèses de départ. Ces hypothèses doivent évidemment être réalistes et prudentes.

Lorsque des hypothèses sont posées, l’ingénieur doit prévoir une procédure ou une méthode pour les valider, une fois le processus d’analyse réalisé. S'il y a lieu, la validation des hypothèses inclura la participation du client.

Lorsque le processus d’analyse démontre que l’hypothèse de départ n’est pas valide, l’ingénieur peut procéder selon une méthode itérative pour déterminer son domaine de validité.

Les hypothèses et les méthodes de validation doivent être documentées et clairement indiquées comme telles, pour éviter de les confondre avec une donnée fiable et validée.