Publié en mai 2011

Exemple de synthèse

Voici un exemple de projet réalisé dans une optique de développement durable.

Le contexte

Une entreprise bien établie désire augmenter le niveau de production de ses installations afin de répondre aux besoins grandissants de sa clientèle. Par le fait même, une dizaine d’emplois permanents seront créés.

Ses installations sont situées dans un milieu semi-rural, avec plusieurs voisins à courte distance. Les activités de l’entreprise sont source de bruit, de poussière et d’une importante circulation de camions. Les citoyens de la communauté ont déjà manifesté leur mécontentement au sujet de ces désagréments.

Avant la conception

Avant même de commencer à concevoir l’agrandissement des installations, la direction de l’entreprise doit chercher à établir des canaux de communication directs avec la communauté. Cela lui permettra de comprendre les préoccupations actuelles de celle-ci ainsi que d’expliquer et de transmettre elle-même ses messages à la communauté, sans le filtre d’un conseil municipal ou de la machine à rumeurs, par exemple.

À cette fin, l’entreprise crée un comité de liaison avec la communauté, lequel comprend quelques citoyens ainsi que des représentants des sphères politiques, socioéconomiques et environnementales. Ce comité, qui se rencontre trimestriellement, servira à présenter le projet et à recueillir les commentaires dès les premières phases du projet. Les grands thèmes qu’il traite seront par la suite communiqués à l’ensemble de la population locale au moyen d’un petit bulletin d’information.

Pendant la conception

Puis, dès le début de la conception de l’agrandissement, une évaluation des impacts environnementaux et sociaux du projet est réalisée en utilisant les connaissances à l’interne de même que les commentaires recueillis au cours des rencontres du comité de liaison avec la communauté.

On constate alors que de nouvelles technologies pourront réduire les émissions de poussières et qu’il sera même possible de les utiliser non seulement pour agrandir l’usine, mais également pour relier les sections de l’usine actuelle. De cette façon, l’entreprise aura l’assurance de respecter les futures normes environnementales que le gouvernement lui a communiquées lors de sa revue de la législation applicable.

Maintenant que le concept du projet est assez avancé, mais bien avant qu’il soit finalisé, il est présenté au comité de liaison et à la communauté. Les membres ont alors la possibilité de commenter le projet, qu’ils jugent intéressant et, dans l’ensemble, respectueux de l’environnement. Toutefois, ils font part à l’entreprise du fait que le problème du bruit n’est pas abordé.

Cette question est réétudiée par l’entreprise à la suite de la rencontre. Une solution simple et efficace est trouvée; elle consiste à déplacer les quais de chargement des camions vers un secteur où l’usine elle-même fait office de mur coupe-son. Cette solution est présentée à la rencontre suivante du comité de liaison et obtient l’aval de tous ses membres. Le concept peut être parachevé, et les autorisations environnementales requises sont obtenues.

L'étape de construction

Pendant la construction, l’entreprise veut répondre à la préoccupation de la communauté à l’égard de la circulation des camions, déjà jugée importante. Elle demande à ses entrepreneurs et fournisseurs de matériaux de construction d’emprunter une voie contournant le centre urbain, plus longue mais évitant le secteur commercial et l’école primaire.

De plus, une entreprise spécialisée est sélectionnée pour faire la collecte et le recyclage des rebus de construction.

Ces mesures sont communiquées dans un bulletin qui est distribué à toutes les portes de la localité et qui annonce le début des travaux d’agrandissement de l’usine. Le bulletin comprend également le sommaire des discussions tenues au sein du comité de liaison.

Le suivi

Une fois le projet réalisé, l’entreprise continue à rencontrer le comité de liaison avec la communauté sur une base régulière, quoique moins fréquente que lors de la préparation et de la réalisation du projet, soit semestriellement, et publie annuellement un bulletin d’information.

Elle conserve ainsi un dialogue ouvert avec la communauté, s’assure d’avoir une réceptivité et une compréhension bien meilleures en ce qui a trait à ses activités présentes et futures. Elle augmente aussi grandement le potentiel de demeurer en affaires à long terme.