Publié en mai 2011

Mis à jour en février 2018

Exemple : la carte professionnelle

Voici les recommandations de l’Ordre des ingénieurs du Québec quant à la façon d’écrire les titres, notamment dans la préparation des cartes professionnelles.

 

 

Titres professionnels

  1. Ingénieur membre uniquement au Québec

  2. Ingénieur membre au Québec et dans une autre association canadienne d’ingénieurs

  3. Ingénieur junior membre au Québec

  4. Ingénieur stagiaire membre au Québec

  5. Membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et d’un autre ordre professionnel au Québec

Désignations applicables aux étudiants en génie et aux diplômés non membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec

  1. Étudiant au baccalauréat en génie

  1. Détenteur d’un diplôme en génie

  2. Candidat au permis à l’Ordre

Grades universitaires (diplômes, certificats et autres)

  1. Grades universitaires utilisés par un membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec

  2. Grades universitaires utilisés par une personne qui n’est pas membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec

Titres de fonction

  1. Règle générale

Autres restrictions

  1. Titre de spécialiste

  1. Titre de docteur

Particularités à connaître
Titre professionnel

Seul le titulaire d’un permis délivré par l’Ordre des ingénieurs du Québec et inscrit au tableau peut utiliser le titre professionnel réservé par la Loi sur les ingénieurs.

  1. Ingénieur membre uniquement au Québec

De préférence, un côté de la carte professionnelle est en français; l’autre, en anglais.

 

  1. Ingénieur membre au Québec et dans une autre association canadienne d’ingénieurs

L’écriture bilingue recommandée, d’un seul côté de la carte, est :

 

 

  1. Ingénieur junior membre au Québec

Les recommandations décrites en 1 s’appliquent en remplaçant « ing. » par « ing. jr » et « Eng. » par « Jr. Eng. »

  1. Ingénieur stagiaire membre au Québec

Les recommandations décrites en 1 s’appliquent en remplaçant « ing. » par « ing. stag. » et « Eng. » par ou « E.I.T. » (pour « Engineer-in-Training »).

  1. Membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et d’un autre ordre professionnel au Québec

Un membre de l’Ordre peut se prévaloir des autres titres professionnels dont il est titulaire. Par exemple :

 

Particularités à connaître
Désignations applicables aux étudiants en génie et aux diplômés non membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec

Pour être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, il faut être inscrit au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur, d’ingénieur junior ou d’ingénieur stagiaire.

  1. Étudiant au baccalauréat en génie

Un étudiant au baccalauréat en génie n’est pas un membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, même s’il est inscrit à la Section étudiante de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Il faut être titulaire d’un diplôme de B. Ing. pour demander son inscription au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur junior et devenir membre.

Lors d’un stage en entreprise, un étudiant en génie peut écrire l’une des désignations suivantes :

 

  1. Détenteur d’un diplôme en génie

Comme l’article 22 de la Loi sur les ingénieurs le décrit, le titulaire d’un diplôme de B. Ing. ou de M. Ing. qui n’est pas encore membre de l’Ordre ne peut faire usage du titre « ingénieur » ou d’une abréviation de ce titre.

  1. Candidat au permis à l’Ordre

La personne qui a soumis une demande de permis sans avoir encore complété l’étape de l’inscription au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur junior peut écrire :

 

Particularités à connaître
Grades universitaires (diplômes, certificats et autres)

  1. Grades universitaires utilisés par un membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec

En indiquant son titre professionnel, il n’y a pas lieu pour un membre d’inscrire le grade universitaire B. Ing., car celui-ci est un prérequis à l’obtention du titre professionnel.

Par ailleurs, d’autres grades universitaires peuvent être inscrits à la suite du titre professionnel. Voici des exemples appropriés (en français et en anglais) :

 

 

  1. Grades universitaires utilisés par une personne qui n’est pas membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec

Seuls les membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec peuvent utiliser le titre d'ingénieur, exercer la profession d'ingénieur ou agir comme tel.

Les détenteurs de diplômes en ingénierie comprenant les abréviations « Ing. » ou « Eng. » (par exemple B. Ing., M. Ing., B. Eng. ou M. Eng) qui ne sont pas membres de l’Ordre peuvent utiliser cette abréviation à la suite de leur nom, dans la mesure où cela est fait dans un contexte qui ne laisse pas croire qu’ils sont membres de l’Ordre ou qu’ils sont autorisés à exercer une activité professionnelle réservée à l’ingénieur au Québec. Toute personne qui contrevient à cette exigence s’expose à des procédures judiciaires pour usurpation de titre.

Particularités à connaître
Titres de fonction

  1. Règle générale au sujet du titre de fonction

Lorsqu’il s’agit de désigner la fonction ou le poste qu’occupe une personne, seul un membre inscrit au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur peut faire usage du mot « ingénieur » dans les termes descriptifs de la fonction.

De façon à éviter toute confusion ou méprise, il est fortement recommandé à toute personne qui n’est pas inscrite au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur de ne pas faire usage d’un titre de fonction tel que : spécialiste en ingénierie, expert en ingénierie, directeur de l’ingénierie, V.-P. ingénierie, etc.

Autres restrictions

Le Code des professions apporte des restrictions additionnelles :

  1. Titre de spécialiste

« Un professionnel ne peut se qualifier de spécialiste s’il n’est titulaire d’un certificat de spécialiste. » (Code des professions, article 58)

Précisons que l’Ordre des ingénieurs du Québec ne délivre pas de certificat de spécialiste.

  1. Titre de docteur ou Dr (Code des professions, article 58.1)

Le membre de l’Ordre des ingénieurs qui détient un diplôme de doctorat en sciences ou en génie ne peut pas utiliser ce titre ou son abréviation immédiatement avant le nom.