Publié en mai 2011

Les particularités des projets de TI

Dans le domaine des technologies de l’information, il est difficile de planifier un projet dans sa totalité dès le départ, en particulier lorsque l’objectif consiste à créer un ensemble de fonctionnalités logicielles. La nature du travail à effectuer fait en sorte que l’ampleur et la complexité des réalisations n’apparaissent souvent qu’au moment de l’exécution du projet. Par exemple, certains éléments logiciels sont très complexes à faire fonctionner, alors qu’au départ ils ressemblaient à d’autres, déjà produits sans problème. À la difficulté de réalisation des projets logiciels s’ajoutent deux autres éléments. D’une part, le client devra souvent réexaminer ses exigences en cours de route, parce que les objectifs initiaux sont rarement statiques et seront modifiés par de nouveaux apports de l’équipe de développement au client. D’autre part, la moindre erreur de codage ou de design peut altérer le fonctionnement de l’ensemble du système en développement. De plus, les erreurs de codage (bogues) peuvent être particulièrement difficiles à détecter et se traduisent souvent par des retards. La présence de ces difficultés propres aux projets logiciels a longtemps nui à leur réalisation, mais l’apparition de nouveaux langages de programmation a facilité la conception et la mise au point des logiciels.

Pour les projets de développement de logiciels, on utilise trois types d’approche :

La tendance est aujourd’hui à l’utilisation réfléchie d’éléments provenant de ces trois approches en fonction  des besoins du projet.