Publié en novembre 2011

2.  Mise en contexte

2.1.  La responsabilité des ingénieurs dans l'authentification, la transmission, la modification, la vérification, l'approbation et la conservation des documents d'ingénierie est un sujet fréquemment soulevé. Le besoin d'intégrer aux travaux d'ingénierie des connaissances provenant de plusieurs domaines d'exercice nécessite fréquemment un travail non seulement d'équipe entre des ingénieurs, mais également de collaboration avec d'autres professionnels ou experts. Par ailleurs, les réseaux informatiques sont devenus le véhicule privilégié de transmission des documents d'ingénierie. Aussi est-il important de veiller à ce que la contribution spécifique de chaque ingénieur à ces documents soit clairement indiquée.

2.2.  En établissant les présentes lignes directrices, l'Ordre des ingénieurs du Québec entend exposer et clarifier les principes qui sont à la base de l'authentification, de la transmission, de la modification, de la vérification, de l'approbation et de la conservation de documents d'ingénierie, ainsi qu'expliquer les règles qui les encadrent.

Les présentes lignes directrices doivent être considérées comme étant les bonnes pratiques de la profession d'ingénieur en matière d'authentification, de transmission, de modification, de vérification, d'approbation et de conservation des documents d'ingénierie.