Publié en mai 2011

Obligations d'exprimer son avis que sur des connaissances suffisantes

L'ingénieur compétent s'emploie à maîtriser les connaissances appropriées à l'exercice de sa profession. La compétence relève d'abord de l'application des principes de la science. Elle s'enracine dans les notions organisées et démontrées, ainsi que dans une application rigoureuse et constante des règles de l'ingénierie.

 

 

Il appartient à l'ingénieur de juger s'il possède l'expérience et la formation nécessaires et adéquates pour lui permettre de se prononcer et de faire le travail pour lequel il est mandaté. S'il conclut qu'il possède cette qualification préalable, il doit s'assurer également qu'il a les connaissances factuelles suffisantes et nécessaires (p. ex. des mesures, des résultats d'essais, des relevés, des observations, etc.).

En ce qui concerne le terme « opinion », le Conseil de discipline a tranché qu'une « opinion » constituait bel et bien un « avis » au sens du Code de déontologie.

Lectures utiles

Revue PLAN, octobre-novembre 2009 : « À honoraires réduits, services réduits ? ».

Revue PLAN, mars 2009 : « Les conséquences de l'incompétence ».

Revue PLAN, mars 2007 : « L'ingénieur et les attestations de conformité ».

Revue PLAN, avril 2006 : « Négligence et fausse représentation ».

Revue PLAN, décembre 2005 : « Règles de l'art et devoir de l'ingénieur ».