Publié en mai 2011

Mis à jour en décembre 2012

Obligations envers le client ou l’employeur

Les obligations déontologiques du membre envers son client sont présentées à la section III du Code de déontologie. Nous verrons dans cette sous-section les obligations suivantes :

La Loi sur les ingénieurs et le Code des professions accordent à l’ingénieur un droit de pratique exclusif pour certains actes professionnels. Ce dernier doit en contrepartie respecter certaines obligations envers le bénéficiaire de ses services professionnels.

Ces obligations sont essentielles à l’établissement du lien de confiance qui doit exister entre eux. En effet, ce lien de confiance est à la base de la relation professionnel-bénéficiaire, et autant l’un que l’autre ont intérêt à ce qu’une protection existe contre les abus.

Précisons que l’article 1.02 du Code de déontologie stipule que le bénéficiaire des services professionnels d’un membre s’appelle le client.

Le « client » au sens du sens du Code de déontologie, peut également être le client de l'employeur de l'ingénieur (situation courante pour l'ingénieur-conseil) ou même l'utilisateur éventuel du produit du travail de l'ingénieur.

 

 

Ce lien de confiance entre le membre et son client s’inscrit dans une perspective de désintéressement et d’indépendance de la part du membre, qui a l’obligation déontologique de faire passer ses intérêts personnels après ceux de son client. En effet, le membre doit être bien conscient qu’en ayant recours à ses services professionnels, le client lui confie la sauvegarde de ses intérêts et qu’il se doit d’agir en conséquence.