Publié en mai 2011

Soutien technique

Le soutien technique couvre les activités ponctuelles et spontanées liées au fonctionnement d’un ouvrage, procédé, équipement ou service faisant appel à des notions d’ingénierie.

 Le soutien technique regroupe les activités suivantes :

Interventions de dépannage (troubleshooting)

Ce sont les activités de nature ponctuelle où l’ingénieur doit intervenir rapidement pour résoudre un problème revêtant un caractère d’urgence (en anglais troubleshooting).

En premier lieu, l’ingénieur :

Par la suite, l’ingénieur vérifie les faits lui-même auprès des usagers. Il réunit les données, procède à des essais et analyse la situation dans son ensemble afin de déterminer la nature exacte du problème.

Enfin, l’ingénieur privilégie une solution appropriée aux circonstances, avise son client des risques que comporte cette solution et voit à sa mise en œuvre. L’ingénieur assure le suivi et informe son client des frais encourus.

Si le problème persiste ou semble récurrent, l’ingénieur doit prendre des mesures d’amélioration continue et en évaluer l'incidence sur l’ensemble de l’exploitation avant de réaliser des modifications permanentes.

Activités d’entretien

L’ingénieur s’assure que les procédures d’entretien sont respectées et que les différents intervenants communiquent entre eux.

Arrêts et démantèlements

L’ingénieur s’assure que les procédures d’arrêts sont respectées et que les différents intervenants communiquent entre eux.

S’il y a démantèlement d’éléments de machinerie, il s’assure que cela se fait dans les règles de l’art, en tenant compte de l’environnement ainsi que de la santé et de la sécurité.

Amélioration continue

Ce sont les activités de nature ponctuelle par lesquelles l’ingénieur tente d’améliorer la performance de l’ouvrage en apportant des changements sur les procédés, les équipements ou les intrants, p. ex. : augmenter la performance ou la sécurité de certains équipements, utiliser une nouvelle technologie, éliminer un problème récurrent, améliorer la qualité d’un produit, minimiser la consommation d’intrants, etc.

Ces changements peuvent se faire en modifiant les équipements, en changeant les procédures d’opération ou d’entretien, ou les unes et les autres, en changeant les points de consigne de l’automatisation ou encore en réaménageant les lieux.

L’ingénieur prépare, ou fait préparer par une ressource externe s’il n’a pas les compétences requises, des études techniques pour évaluer le changement sur la performance de l’ouvrage dans son ensemble.

Le remplacement d’un équipement existant en fin de cycle par un équivalent n’est pas considéré comme de l’amélioration continue.