Publié en mai 2011

Troisième pilier – la préoccupation à l’égard des communautés et des parties prenantes

Le troisième pilier du développement durable couvre l’aspect social. Cet aspect, bien qu’il soit tout aussi important que les aspects économique et environnemental, n’est pas aussi facile à évaluer et est plutôt mal compris.

L’ingénieur, dans sa pratique, s’appuie fortement sur des normes, des codes et autres règles de l’art pour s’assurer de la performance et de la sécurité des projets sous sa responsabilité. Il n’est donc pas naturel, ou « inné », pour l’ingénieur d’évaluer objectivement les répercussions sociales que peut avoir un projet, ce qui peut par ailleurs se traduire de nombreuses façons : incompatibilité d’usage entre un quartier résidentiel et une industrie, ergonomie d’un appareil pour l’utilisateur, conséquences de travaux de voirie sur la circulation, etc.

De plus en plus, l’obligation évidente d’assurer la viabilité financière d’un projet et une performance environnementale exemplaire, allant souvent au-delà des normes gouvernementales, ainsi que les démarches requises pour assurer l’acceptabilité sociale des projets font en sorte que le développement peut se faire de façon durable, ce qui assure par le fait même une croissance économique à long terme pour le Québec.

Les parties prenantes

L’aspect social consiste à prendre en compte les préoccupations des « parties prenantes » (stakeholders en anglais). Ces parties prenantes sont aussi nombreuses que variées :

Nous considérons comme partie prenante toute personne ou tout groupe avec lesquels une organisation a des liens dans le cadre de ses activités. Ces liens peuvent être directs ou indirects, mais aussi ne pas être connus de l’organisation.

La partie prenante dont il est le plus facile de se soucier est certainement le client. En effet, toute organisation a comme raison d’être de fournir un produit ou un service à ses clients. Ces clients peuvent, bien sûr, être internes ou externes à l’organisation.

Il en va de même de l’ingénieur qui cherchera à satisfaire les attentes de ses clients et ceux de l’organisation pour laquelle il travaille dans sa pratique professionnelle. La section 3 du Code de déontologie de l’ingénieur est entièrement consacrée à la relation entre l’ingénieur et son client.

Il est toutefois essentiel de prendre en considération les besoins et les préoccupations des autres parties prenantes, en particulier celles avec qui l’organisation n’a pas de lien d’affaires direct, comme le voisinage, la communauté et les élus. L’article 2.01 du Code de déontologie de l’ingénieur traite de cette obligation.

Il fut un temps où peu de gens se souciaient des inconvénients que pouvaient occasionner les activités d’une entreprise sur son voisinage, souvent parce que les voisins étaient également les employés de l’entreprise. Nombre de villages vivent encore selon un mode mono-industriel. Cependant, ils ne toléreraient plus aujourd’hui des désagréments qui, jadis, étaient considérés comme normaux.

Il en va de même pour les produits mis en marché pour le public, dont on s’attend qu’ils soient durables et sécuritaires. Les fabricants de bouteilles en plastique ont ainsi dû modifier leur procédé de fabrication après qu’il eût été établi que ces bouteilles pouvaient avoir un effet néfaste sur la santé3. Les mœurs ont ainsi évolué au fil du temps, et l’acceptabilité sociale des projets est souvent vue comme un gage de succès.

  

La communication

Faire accepter un projet ou un produit par les parties prenantes est le fruit d’un processus reposant sur une communication nécessairement ouverte et directe.

Il ne s’agit pas de rendre publics les secrets de l’entreprise, mais bien de donner l’information nécessaire et suffisante aux parties prenantes afin qu’elles puissent se faire une opinion éclairée sur ce qui leur est présenté et proposé. Une communication ciblée et adaptée aux enjeux, par exemple par la distribution d’un bulletin d’information aux citoyens du secteur, peut s’avérer un outil très efficace.

Il ne s’agit pas non plus d’inclure toutes les propositions ou de modifier le projet afin de répondre à toutes les préoccupations des parties prenantes. La clé réside souvent dans l’occasion qui est offerte aux parties prenantes de faire entendre leurs voix en leur donnant les forums appropriés, par exemple des assemblées publiques, des groupes de discussion ou la consultation directe de certaines parties prenantes (municipalités ou autres).

Pour que les parties prenantes sentent que l’organisation est sincère dans son intention d’engager une communication constructive avec elles, il est important que celle-ci soit engagée le plus en amont possible dans le processus de planification d’un projet. Il est ainsi plus facile de modifier ce projet pour répondre à certaines préoccupations des parties prenantes, puisque c’est à ce moment que les changements apportés auront le moins d’incidence sur le budget et l’échéancier.

Il est important de continuer le dialogue avec les parties prenantes durant toutes les autres phases d’un projet, et même dans sa phase d’utilisation, puisqu’un projet, même bien conçu et bien mis en place, peut toujours être sujet à des améliorations.

 

 

L’implication et le dialogue

L’importance maintenant accordée à l’aspect social d’un projet, d’un produit ou d’une activité a été mise en lumière par la cause Ciment Saint-Laurent inc. c. Barette4, dont le jugement a été rendu par la Cour suprême en novembre 2008.

Dans cette cause, un groupe de citoyens a réussi à faire valoir que l’entreprise voisine leur avait causé des troubles de voisinage allant au-delà de ce que des voisins doivent normalement tolérer, et ce, même si l’entreprise n’a pas été reconnue responsable d’avoir enfreint les réglementations environnementales applicables.

En créant une stratégie de relations avec la communauté, adaptée à la situation et respectueuse de ses besoins, et en l’appliquant de façon souple, il est possible de réduire grandement le risque de voir un projet dérailler, aussi bon soit-il, ou de devoir engager des frais et subir des retards supplémentaires!